Interview TV – L’insertion dans les Vosges

Retrouvez l’interview de la direction d’ARES Association Intermédiaire réalisée par IE Web TV (partenaire WEBTV de CNEWS.
Le thème de cette interview est « L’insertion dans les Vosges ».

CONTACT ARES Association Intermédiaire

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
Facebook ARES Association IntermédiaireLinkedin ARES Associarion Intermédiaire

Le groupe PREDICA du Crédit Agricole soutient nos actions

Nous avons eu l’agréable surprise d’être sélectionnés parmi les structures de l’économie sociale et solidaire des Vosges
par le groupe PREDICA du CREDIT AGRICOLE pour percevoir une aide financière afin de soutenir nos activités d’inclusion dans l’emploi en cette période difficile due à la pandémie.

ARES Association Intermédiaire a décidé d’utiliser cette aide exceptionnelle dans le cadre de son projet d’entreprise d’insertion de travailleurs indépendants destiné à soutenir les personnes accompagnées par ARES Association Intermédiaire dans leur projet de création d’entreprise.

En offrant cette nouvelle possibilité d’accéder au marché du travail, le Groupe VOSGES SOLIDAIRES s’étoffe et poursuit sa démarche active en faveur de l’attractivité du territoire et de l’encrage de l’emploi local

CONTACT ARES Association Intermédiaire

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
– Facebook : ARES Association Intermédiaire

ARES ASSOCIATION INTERMEDIAIRE CITÉE EN EXEMPLE PAR LE GOUVERNEMENT

ARES Association intermédiaire a été cité en exemple dans le communiqué d’Alain Griset, ministre délégué auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargé des Petites et Moyennes Entreprises et Brigitte Klinkert, ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion

Renforcer la cohésion sociale est une priorité du plan France Relance. Aussi, pour accompagner la reprise d’activité des entreprises du secteur de la restauration, Alain Griset et Brigitte Klinkert, annoncent des solutions concrètes et utiles aux restaurateurs confrontés à des difficultés de recrutement.

Ainsi, à compter du 1er juillet et jusqu’au 30 septembre 2021, l’État apportera un soutien financier de 1,5€ supplémentaires pour chaque heure effectuée par un salarié en structure d’insertion disposant d’une expérience sur les métiers de la restauration et mis à disposition par des associations intermédiaires (AI) ou par des entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI).

Pour aider les restaurateurs à contacter les AI et ETTI les plus proches, ils peuvent faire part de leur besoin de recrutement via la plateforme en ligne :
Accueil – Place de marché inclusion.beta.gouv.fr

ARES Association Intermédiaire continue de soutenir les restaurateurs dans son secteur d’intervention et privilégie l’emploi local, alors n’hésitez pas à les contacter.

 

Source et lien de l’article dans son intégralité : Le Gouvernement renforce son soutien financier pour favoriser le recrutement de salariés en insertion dans les métiers de la restauration – Ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion (travail-emploi.gouv.fr)

CONTACT ARES Association Intermédiaire

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
– Facebook : ARES Association Intermédiaire

ARES Association Intermédiaire et la RSE

1. Qu’est-ce que la responsabilité sociétale des entreprises ou RSE ?

La Responsabilité Sociétale des Entreprises, également appelée Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est la mise en pratique du développement durable par les entreprises. Une entreprise qui pratique la RSE va donc chercher à avoir un impact positif sur la société, à respecter l’environnement tout en étant économiquement viable. Un équilibre qu’elle va construire avec l’aide de ses parties prenantes, c’est à dire ses collaborateurs, ses clients, ses fournisseurs, ses actionnaires ou les acteurs du territoire.

2. Pourquoi ARES Association Intermédiaire est-elle une actrice incontournable de la RSE sur son territoire ?

Pour rappel, ARES Association Intermédiaire met à disposition les personnes qu’elle accompagne auprès de particuliers, d’entreprises et de collectivités de son territoire. Ces personnes qu’elle accompagne sont des demandeurs d’emploi qui rencontrent des difficultés à retrouver un emploi durable.

En passant par les services d’ARES Association Intermédiaire, l’entreprise privilégie ainsi l’emploi local et favorise l’inclusion de personnes éloignées de l’emploi. L’entreprise confirme son ancrage et son envie de participer à l’attractivité de son territoire et au bien-être de ses habitants.

3. PRO DE ARES ?
Parce que les entreprises ont des difficultés pour répondre aux marchés publics comportant des clauses sociales d’insertion, PRO DE ARES se mobilise.
Les clauses sociales d’insertion sont un dispositif juridique permettant d’intégrer des considérations de lutte contre le chômage et les exclusions dans les appels d’offres publiques. Elles favorisent de fait l’accès des structures d’insertion par l’activité économique à la commande publique. L’association intermédiaire fait partie de l’insertion par l’activité économique (IAE), elle vous permet d’accéder simplement et sans difficulté aux marchés publics comportant des clauses sociales d’insertion. Elle vous aide à compléter ces clauses en mettant à votre disposition ses salariés.

3. PRO DE ARES ?

Parce que les entreprises ont des difficultés pour répondre aux marchés publics comportant des clauses sociales d’insertion, PRO DE ARES se mobilise.

Les clauses sociales d’insertion sont un dispositif juridique permettant d’intégrer des considérations de lutte contre le chômage et les exclusions dans les appels d’offres publiques. Elles favorisent de fait l’accès des structures d’insertion par l’activité économique à la commande publique. L’association intermédiaire fait partie de l’insertion par l’activité économique (IAE), elle vous permet d’accéder simplement et sans difficulté aux marchés publics comportant des clauses sociales d’insertion. Elle vous aide à compléter ces clauses en mettant à votre disposition ses salariés.

CONTACT ARES Association Intermédiaire

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
– Facebook : ARES Association Intermédiaire

La plateforme de l’inclusion

Pourquoi une Plateforme de l'inclusion ?

Pour simplifier l’accès à l’emploi des personnes qui en sont le plus éloignées et lever les freins qui limitent l’action de l’IAE (lourdeurs administratives, difficultés d’accès aux profils éligibles, délais des parcours, manque d’outils professionnalisés…).
Ce téléservice facilite la mise en relation des candidats à l’emploi d’insertion avec les employeurs solidaires et les accompagnants prescripteurs (orienteurs et prescripteurs).
Il offre aux utilisateurs un outil mutualisé pour simplifier les procédures, fluidifier les parcours d’insertion entre professionnels, renforcer la qualité de l’accompagnement des personnes.
C’est une véritable place de marché de l’IAE : offres d’emploi par ville, candidatures en ligne, sourcing de profils, agrément en ligne, infolettres, textes officiels, forum, webinaires, outils de communication…

 

Un guichet unique, facilitateur de l’inclusion entre acteurs de l’IAE :

  • Outil numérique d’aide à l’emploi d’insertion des personnes en situation fragile
  • Facilite l’orientation et le recrutement des candidats au plus proche de chez eux
  • Accélère la mise en relation des candidats avec les employeurs solidaires
  • Réduit les procédures administratives et simplifie le pilotage de l’IAE entre acteurs

 

Une info claire, simple, efficace sur l’IAE pour tous les acteurs

  • Les candidats à l’emploi d’insertion
  • Les prescripteurs (orienteurs, prescripteurs Pôle emploi, CAP emploi, missions locales, services sociaux, PJJ, associations…)
  • Les employeurs solidaires (SIAE, GEIQ, EA, EATT)
  • Toute personne au contact des publics en difficulté

Site internet de la plateforme :     https://emplois.inclusion.beta.gouv.fr/

CONTACT ARES

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
– Facebook : ARES Association Intermédiaire

Un intermédiaire solidaire qui aide le quotidien de nos seniors.

INTERVIEW

Madame St M. quels sont les services d’ARES que vous utilisez ?

Françoise St M. :
Cela fait plus de 12 ans que je passe par ARES pour des services de type ménage et repassage à une fréquence de 2H par semaine. En 12 ans, plusieurs personnes se sont succédées mais c’est une chose que je comprends car elles ont retrouvé un emploi grâce à ARES. Aujourd’hui, c’est Françoise S. qui s’occupe de mon ménage-repassage et j’en suis très contente.

Pourquoi utilisez-vous les services de l’association depuis 12 ans ?

Françoise St M. :
Si j’utilise les services d’ARES depuis si longtemps, c’est parce que je n’ai rien à gérer administrativement et en personnel. ARES est l’employeur de la personne qui intervient à mon domicile, je n’ai donc aucune partie administrative à m’occuper et si un problème survient, c’est ARES qui s’occupe de le résoudre. L’équipe est toujours à mon écoute ce qui me rassure et me donne un sentiment de proximité.

Que pensez-vous des services d’ARES ?

Françoise St M. :
Pour moi, ARES c’est la proximité, l’honnêteté et le professionnalisme. Toutes les personnes d’ARES qui sont intervenues et interviennent à mon domicile sont honnêtes et c’est vraiment une chose indispensable pour moi. Elles ont toujours l’envie de bien faire et elles prennent en compte mes remarques et conseils.

Françoise S. et vous semblez en accord ?

Françoise St M. :
Je ne sais pas si on peut dire que nous sommes en accord mais parfois il me tarde d’être mardi matin pour pouvoir échanger avec elle. Cela rompt un peu ma solitude, il nous arrive parfois de boire un café ensemble à la fin de son travail durant lequel on discute de tout et de rien.

Vous participez à une action solidaire en utilisant les services ARES, le saviez-vous ?

Françoise St M. :
Oui tout à fait, je sais qu’à ARES certaines personnes ont eu des accidents de la vie et si je peux aider ces personnes à retrouver un emploi stable et une insertion durable j’en suis heureuse.

« Nous remercions Françoise St M. d’avoir pris le temps de répondre à nos questions et de participer à nos actions solidaires depuis toutes ces années. Vous pouvez compter sur nous pour continuer d’agir pour notre territoire et ses habitants.»

CONTACT ARES

– Téléphone : 03.29.23.02.54
– Mail : contact@ares88.fr
– Facebook : ARES Association Intermédiaire

Exposition « PARCOURS »

PARCOURS

« De la beauté des métiers aux acteurs locaux »

Le concept de l’exposition « PARCOURS » est de mettre en valeur des personnes au travers des métiers et des filières du territoire du département. Elle sera composée de différents reportages photos de salariés en insertion à ARES lors de leurs missions dans des entreprises Vosgienne. Cette exposition photo sera itinérante dans le département, elle s’exposera en particulier à Épinal, Remiremont, Gérardmer et Saint-Dié-Des-Vosges.

L’exposition s’articulera sur plusieurs spots dont le leader affichera en image la réalisation des supports au sein du Xylolab. Ces supports seront réalisés par des salariés accompagnés à ARES. Les autres spots seront au nombre de trois ou quatre. Chaque spot imagera le quotidien d’un ou d’une Vosgienne en parcours dans une entreprise du département.

Gabriel Loisy (reporter photo Spinalien) réalisera ce « Grand Reportage » en se rendant dans les entreprises où des salariés d’ARES y sont mis à disposition. Il captera leur quotidien en mettant en avant la personne et l’entreprise Vosgienne. Ces clichés seront principalement en Noir et Blanc afin de ne laisser transparaitre que l’intensité du moment.

Le Xylolab réalisera le concept des supports afin d’allier la 2D des photos à la 3D des supports. Il supervisera la réalisation des structures en accompagnant deux salariés d’ARES dans leur fabrication.

Cette exposition n’est pas vouée qu’à être regardée par les amateurs de photo mais permettra de rassembler entreprises, écoles, acteurs économiques locaux, amateurs d’ART, associations et demandeurs d’emplois au sein de l’exposition. Des créneaux de présentation pourront être réservés afin d’échanger avec Gabriel Loisy, un membre de l’équipe d’ARES et/ou une des personnes suivies. Nous espérons montrer le potentiel Humain et Économique des Vosges et ainsi rapprocher de façon culturelle et artistique les demandeurs d’emploi, les étudiants des métiers et des entreprises sur notre territoire.

>> À Noter :

N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux afin de ne rien manquer.

Page Facebook de l’événement : PARCOURS
Instagram : ARES Vosges

« Horizon 2022 » est lancé

Agissons ensemble pour notre territoire

Le plan stratégique Horizon 2022 fait suite à un constat de la direction d’ARES sur ses process vers les utilisateurs professionnels et des commandes publiques au travers des différents plans tels que le « pacte ambition » de l’état, le plan Vosges Ambition 2030 du conseil départemental…. C’est un plan stratégique essentiellement tourné vers le monde professionnel que ce soient les entreprises, les collectivités ou les associations, il permettra à ARES d’acquérir de nouvelles compétences en ciblant les points d’améliorations dans sa relation avec l’entreprise.

>> À Noter :

Le premier événement d’ARES se profile et il devrait débuter courant du mois d’avril sur Épinal pour ensuite se déplacer dans le département des Vosges. Son nom et son contenu vous serons dévoilés très prochainement, alors n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux afin de ne rien manquer.
Facebook :
https://www.facebook.com/aresvosges/
Instagram : ARES Vosges

La Direction d’ARES donne le tempo de l’année 2020

Mais qu’est-ce que c’est ?

Dans un contexte économique compliqué ou les entreprises du département Vosgien font face à des difficultés de recrutement alors que le territoire compte de nombreux chômeurs, le plan entreprise 2020 d’ARES permettra d’améliorer le rapprochement entre les demandeurs d’emplois et les entreprises.

Le plan entreprise 2020 d’ARES se déroulera sur six mois. Il sera composé, d’une analyse des pratiques, d’entretiens individuels, de groupes de travail, de sensibilisation sur le monde économique local et de formations sur de nouveaux process et outils. Ce plan permettra à l’équipe d’ARES d’acquérir de nouvelles compétences en ciblant les points d’améliorations dans leur relation avec l’entreprise.
Un nouveau challenge se prépare pour ARES qui se superposera aux activités quotidiennes de ses équipes.


Connaitre son secteur, anticiper, trouver des solutions sont les notes leader d’ARES depuis de nombreuses années. ARES accélère la cadence pour proposer aux entreprises un mode de recrutement plus « contemporain ».

>> À Noter :

Lors de ses vœux, la direction d’ARES a ancré dans le planning 2020 les événements à venir qui seront dévoilés prochainement. Alors n’hésitez pas à les suivre sur les réseaux afin de ne rien rater.
Facebook :
https://www.facebook.com/aresvosges/
Instagram : ARES Vosges

Allocations chômage : ce qui change à compter du 1er novembre 2019

Qui est concerné par les nouvelles règles ?

Les nouvelles règles s’appliquent aux salariés qui perdent leur emploi après le 31 octobre 2017 (fin de préavis ou engagement de la procédure de licenciement). Toutes les personnes qui ont perdu leur emploi avant le 1er novembre 2017 ne sont pas concernées par ces nouvelles règles.

Des règles pour une indemnisation plus accessible et plus équitable

Conditions d'accès

Les principales conditions pour avoir des allocations chômage ne changent pas : il faut avoir travaillé l’équivalent d’au moins 4 mois en tant que salarié, avoir perdu involontairement son emploi (sauf certains cas de démissions), et être inscrit comme demandeur d’emploi, entre autres conditions.

>> Ce qui change …

À partir du 1er novembre, dans tous les cas, l’accès à l’indemnisation est possible à partir de 610 heures ou 88 jours travaillés, quelle que soit la nature des derniers emplois. Les salariés qui travaillent beaucoup dans une journée atteignent plus rapidement 610 heures que 88 jours travaillés. C’est l’inverse pour ceux qui travaillent peu chaque jour. Avec cette double façon de compter, les salariés ayant perdu leur emploi accèdent plus facilement à l’indemnisation.

Calcul de l'allocation

Le calcul de l’allocation chômage suit toujours une logique d’assurance. Le montant et la durée de l’allocation restent proportionnels aux salaires et aux durées des emplois perdus.

>> Ce qui change …

À partir du 1er novembre, le mode de calcul de l’allocation est corrigé, car auparavant les personnes reprenant régulièrement des emplois de moins d’une semaine recevaient une indemnisation plus favorable que celles perdant des emplois longs. Avec l’augmentation des embauches en contrats courts sur le marché du travail, il était donc nécessaire de revoir les règles. Le nouveau mode de calcul est basé sur un nombre de jours travaillés. Cette évolution n’a pas d’effet sur le montant et la durée des allocations pour la majorité des bénéficiaires de l’Assurance chômage. En revanche, les personnes travaillant régulièrement sur des périodes très courtes recevront désormais une allocation équivalente aux autres, en montant comme en durée, dans un souci d’équité.

Délais avant l'indemnisation

Le versement des allocations n’est pas immédiat. Il y a souvent un délai d’attente, et des différés si l’employeur a versé des indemnités au salarié à la fin du contrat de travail (indemnités de congés payés et indemnités de rupture de contrat supra-légales).

>> Ce qui change …

À partir du 1er novembre, le différé spécifique d’indemnisation, calculé sur les indemnités de rupture supra-légales, ne peut pas dépasser 150 jours, au lieu de 180 jours auparavant. Pour les salariés licenciés économiques, sa durée est toujours limitée à 75 jours. Les délais et différés d’indemnisation s’appliquent désormais à tous les allocataires de l’Assurance chômage, y compris ceux qui bénéficient de l’ARCE pour créer ou reprendre une entreprise.

Reprendre un emploi est toujours encouragé

Le demandeur d’emploi est encouragé à reprendre un emploi même temporaire ou à lancer son activité. S’il reprend une activité professionnelle avant la fin de ses allocations chômage, il peut cumuler une partie de son allocation avec son salaire, et éventuellement prolonger la durée de ses droits avec les droits rechargeables.

*Source : Unai